Dedans / Dehors

Dedans / Dehors est un projet de création participative de territoire qui aboutit à plusieurs créations chapeautés par des artistes professionnels, en lien avec le thème de la maison, l’appartement, l’abri, le dedans d’un côté, et l’extérieur, le dehors de l’autre.

Nous créons :

« 1001 pièces de maisons », une installation autour du concept du chez soi 

Nos appartements, nos maisons sont tous composés des mêmes éléments (cuisine, salle de bain, chambre, salon…), et pourtant aucune cuisine n’est pareille à une autre, toute chambre est unique, et ce n’est que dans son bureau, même le plus chaotique, que l’on se repère. Tout lieu garde une trace indélebile des personnes qui l’habitent et y vivent. Aussi, ces lieux sont autant de décors où se jouent les scènes de nos vies.

J’aime regarder par les fénêtres. J’aime me promener dans des villes et des villages inconnus et imaginer la vie de ceux et celles qui passent leurs journées parmi ces murs. J’aime donner la parole à des personnes que je ne connais pas, à des objets, à des lieux. J’aime raconter des histoires. Et en écouter.

Cette installation est née de mon envie d’embarquer d’autres personnes dans ma fascination pour les pièces où nous vivons.

Les jeunes du Centre aéré de Ramatuelle et moi même, nous avons fabriqué des pièces miniatures.

Nous avons lancé un « appel à photos » pour que toute personne intéressée, photographe amateur ou professionnel, nous envoie des images de pièces, vides de présence humaine, mais habitées.

À partir de toutes ces pièces, réelles et imaginaires, avec les adultes de l’atelier théâtre de Ramatuelle et avec les jeunes du Centre aéré, nous nous sommes lancés dans l’écriture de textes. Certains de ces textes ont été enregistrés et vous pouvez les écouter. D’autres sont affichés et vous pouvez les lire.

1001 pièces de maisons se pose sous le signe de la continuité avec notre précédente installation « Ramatuelle, ombres & lumières » (novembre 2016). Ces deux projets répondent au besoin de raconter les vies ordinaires et la réalité quotidienne. Raconter est une façon d’ « affirmer sa singularité et en même temps se découvrir participant d’une communauté d’expérience ; lier son je à un nous », nous dit Pierre Rosanvallon dans Le parlement des invisibles, en décrivant son projet d’une démocratie narrative. Raconter est une façon d’agir, de s’approprier son existence et de lui donner du sens, de s’insérer dans une histoire collective. Raconter c’est s’ouvrir à autrui, solliciter son intérêt, et en retour, s’intéresser à lui.

Elena Bosco

Cette installation a été posée au Garage, à Ramatuelle, du 25 mai au 4 juin 2017, vernissage théâtral le 26 mai 2017 à 18h30

LA PRESSE EN PARLE : http://www.lecrayon.net/Le-blog/Actualite/1001-pieces-de-Maisons-liberte-s-d-expression

Pour écouter quelques textes, c’est ici :

https://vimeo.com/224351238

Et pour lire quelques textes de l’installation, c’est ici :

J’ai dormi…

 

Dehors, une lecture, pour rue et jardins, à partir du texte Dehors (recueil de textes édités par Janus.

Première lecture : le 24 juin 2017, à Ramatuelle. Les revenus – offres libres pour la lecture et achats du livre – sont reversé à Janus en faveur des personnes qui vivent dans la rue.

Un spectacle de  théâtre en appartement qui sera joué dans le golfe de Saint Tropez dans une dizaine de maisons ouvertes à des petits publics qui partageront ensuite un dîner façon auberge espagnole.

Nous y travaillons…

Publicités