Projet Contes d’ici d’hier et d’aujourd’hui

Dans ce projet, il est question d’articuler les contes et les légendes traditionnels de Provence et d’Occitanie avec les contes et les témoignages des personnes réelles qui habitent cette terre aujourd’hui.

Pourquoi les contes provençaux ?

Italienne, je suis arrivé en France en 2001. Après 10 ans dans la capitale, j’ai suivi mon compagnon qui souhaitait se réinstaller chez lui, à Ramatuelle. Les premières années ont été dures et dépaysantes. La frustration de devoir monter plus que régulièrement à Paris pour exercer mon métier, me taraudait. La sensation d’être complètement inutile et aphasique là où je vivais, m’affaiblissait.

Alors, j’ai cherché quelque chose qui puisse me relier à la fois aux traditions de cette terre et aux racines communes des humains. J’ai pensé au conte ; toutes les cultures ont des contes. J’ai commencé à chercher des recueils de contes provençaux et j’ai eu la chance de tomber sur le travail de Jean-Luc Domenge, qui a passé 15 ans à enregistrer des contes dans les villages du Var et du Verdon. Soudainement, je me suis sentie chez moi ! Sûr, certains de ces contes reprennent des thèmes et des tournures qui existent dans les contes régionaux italiens. Surtout, ils sont tous des petits mythes, capables de parler aux provençaux et à tous les autres, car ils racontent l’humain dans son rapport à la vie, à la mort, au pouvoir, à la richesse, au divin, à l’amour.

J’ai eu envie de me faire porteuse de ces contes, de les redonner à entendre, avec mon petit accent, à ceux et celles qui les connaissent, de les faire découvrir aux autres, jeunes ou venants d’ailleurs. J’avais retrouvé la parole ! « La seule ambition du conteur est d’apparaître nécessaire. Comme un paysan ou un boulanger. Ni plus, ni moins. Car les histoires qu’il raconte dévoilent certains aspects de l’esprit qui ne sont pas autrement perceptibles » écrit Jean-Claude Carrière dans sa Préface au Cercle des menteurs.

 

Elena Bosco

 

En 2016, La robe à l’envers a été accuillie en résidence sur la Commune de Ramatuelle grâce au soutien de la Mairie et de l’Office du tourisme et de la culture pour le projet Contes d’ici.

Nous avons répété 4 semaines à l’Espace Albert Raphael, à Ramatuelle pour créer le spectacle En-quête, joué devant la Mairie et à l’espace Albert Rapahël pour l’es élèves de l’Ecole de Ramatuelle.

DSCN4561    P1010068

DSCN4584

Pendans ces semaines, des répétitions ouvertes aux écoles, aux centres aérés et à la population ont lieu, ainsi que des déambulations marionnettiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En parallèle, nous avons proposé une installation son et ombres, créée par des adultes et des jeunes du Centre aéré de Ramatuelle. Les adultes ont écrit des textes sur le village : à partir de ces textes, les jeunes ont fabriqué des objets qui, éclairés, projettent des ombres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Plusieurs ateliers de création jeunes ont été animés en lien avec ce projet :

  • deux classes de l’Ecole de Saint Tropez ont travaillé sur les contes Le rire de la princesse et Les trois fils, ils ont fabriqué les personnages en marionnettes, récrit les contes et créé un roman photos ;
  • deux classe de l’Ecole de Gassin ont travaillé de la même façon sur les contes Petou Meletou et L’aveugle et son neveu ;
  • un groupe d’adolescents du Centre aérée de Ramatuelle a travaillé sur le conte Jean cherche la peur, qu’ils ont récrit en créant un film d’animation avec marionnettes;
  • plusieurs classes de l’Ecole de Ramatuelle ont travaillé sur le conte du Rire de la princesse et sur Chaperon rouge.

DSC06419

DSC06422DSC06405

Publicités