Sur le fil

Jeune public à partir de 7 ans

un spectalce d’Elena Bosco, Daniel Collados, Flore Hofmann et Emmanuel Lefebvre

décor Frédéric Bonora et Elena Bosco

créateur lumière en cours

 

 

Le spectacle

Une comédienne aux allures clownesques, Elena, et un musicien multinstrumentiste, Emmanuel, sont là pour raconter des histoires de bouts de ficelles. Elena et Emmanuel ont plein de contes. Ils en ont tellement, que pour ne pas en oublier, ils associent chaque conte à un fil ! Dans cet amas de fils qu’ils trimballent et qu’ils sortent de partout, ils hésitent à choisir le meilleur pour commencer, ils se perdent, ils s’emmêlent, ils ont des sourprises. Mais pas d’inquiétudes : ils finissent toujours par arriver à raconter, grâce aux spectateurs qui sont là et qui s’embarquent avec eux dans l’aventure humaine que raconter permet.

Elena et Emmanuel partagent la scène avec la famille de George, Georgette et Polo. Ils sont venus assister au spectacle, mais par erreur ils se retrouvent sur scène. Ils ne cessent alors de faire partie du spectacle en le commentant et en racontant leur quotidien (l’école, pépé qui tombe malade, le village qui se vide…). Georges, Georgette et Polo sont trois marionnettes, mais il ne faut pas leur dire… ça les fâche!… Ils sont très très soudés, au point de partager presque un seul et unique corps, bien que Polo, jeune garçon de 10 ans, aspire justement à couper ce fil qui le tient relié à ses parents pour filer sur son chemin à lui. Et si les histoires d’Elena et d’Emmanuel pouvaient justement le guider, comme un fil d’Ariane?

 

 

Les techniques de jeu

Sur le fil est un spectacle de théâtre, de marionnettes (muppet) et d’objets.

La comédienne-conteuse s’adresse directement aux spectateurs dans un rapport de grande liberté et proximité. Elle manipule toute sorte de fil, chaque histoire ayant son propre fil qui prend vie et donne à voir des images, des personnages et des sentiments. Le musicen, lui, joue toute sorte d’instrument à cordes. Dès que les fils sont en mouvement, ils se mettent à sonner aussi ; la musique les manipule tout autant que les évolutions des fils influencent la musique.
Ainsi, naît sur scène un langage tricoté de sons, de notes, de mots et d’images, dans lequel la conteuse pourra bien s’attaquer à la musique si le musicien decide de prendre la parole.

Georges, Georgette et Polo sont des marionnettes muppet aux corps de tissus, ils sont le miroir des spectateurs et ils revêtent la fonction du choeur grec. Ils mettent en perspective les histoire racontées, les rélient au quotidien des enfants, font rentrer le monde extérieur sur le plateur du théâtre. Et si le monde rentre au théâtre, c’est bien pour que le théâtre sorte dans le monde, et que la frontière entre la réalité et la fiction soit brouillée et réinventée. Nous espérons que les spectateurs, petits et grands, rentreront chez eux avec une grande envie de raconter des histoires et de rendre ainsi leur vie plus vraie que vrai.

 

 

Nous serons en résidence au Vélo Théâtre en mai et juin 2018. La création est prévue en 2019.

Soutiens : Le Vélo Théâtre (Apt, 84), Conseil général du Var (en cours). Recherche de partenaires, coproducteurs, préacheteurs en cours.

Publicités