Le fil des contes

“Un jour, je me suis retrouvée à vivre dans une ancienne ferme en Provence. Ça m’en a bouché un coin, tant le scénario était imprévu et tant ma présence ici semblait incongrue aux yeux des autres. J’ai réalisé à quel point j’étais urbaine, à quel point je n’avais jamais imaginé que des personnes puissent vivre dans des endroits où il n’y a pas de gares SNCF, où la terre n’est pas un concept abstrait caché sous le bitume, non,  on la transporte tout le temps collée à ses chaussures, où la nuit on n’entends pas le bruits des camions poubelles mais les grenouilles. Et je dois avouer que je n’ai jamais distingué le bruit d’une grenouille du bruit d’un crapaud, mais l’on m’a dit que ce que j’entends de chez moi, ce sont des grenouilles. Alors, j’y crois… J’ai été perdue, paumée, puis j’ai décidé de tout réapprendre, comme un enfant, comme un extraterrestre, comme un clown.”

Elena Bosco

 

 

Le spectacle

Le fil des contes est un seul une scène. Une comédienne aux allures clownesques raconte un monde qu’elle découvre et qui l’émerveille sans cesse, ses tentatives de comprendre et de trouver des repères pour nouer des contacts avec ses semblables et pour se créer sa place dans une communauté. Heureusement, elle a une arme, inoffensive mais puissante. Elle connaît des contes, plein de contes. Tellement de contes que pour ne pas oublier elle a eu l’idée d’associer chaque conte à un fil ! Dans cet amas de fils qu’elle trimballe, elle se perd souvent, elle hésite sur le conte à raconter, elle s’emmêle les pinceaux. Mais pas d’inquiétudes : elle finit toujours par arriver à raconter, grâce aux spectateurs qui sont là et qui s’embarquent avec elle dans l’aventure humaine que raconter permet. Les fils, ça fait des noeud, ça relie, ça tisse. Comme le théâtre.

Techniques de jeu

La comédienne manipule toute sorte de fil. Chaque conte a son fil, qui prend vie et donne à voir des images, des personnages, des sentiments. Un après l’autre, tous ces fils cartographient un espace riche d’une multiplicité d’histoires, celles livrées par la comédienne et celles que les spectateurs sont invités à retrouver au plus profond d’eux-mêmes.

Un spectacle pour appartement  et espaces non-théâtraux

Le fil des contes a été pensé pour être représenté dans des endroits d’habitations, des appartements petits ou grands, et non pas sur des scènes de théâtre. Le spectacle peut être également joué dans des espaces non-théâtraux comme des Médiathèque, des hôpitaux, des maisons de retraite, des salles des fêtes, tout engardant l’idée d’une petite jauge limitée à 50 spectateurs afin de garder une proximité et une intimité entre artistes et spectateurs.

Que cela se passe à la maison ou ailleurs, tous les spectateurs sont invités à apporter quelque chose à boire et à manger afin que la représentation se termine par un repas façon auberge espagnole.

Toute la soirée se pose sous le signe de la rencontre et de l’échange. C’est la raison principale et ultime du théâtre!

 

Soutiens : l’Usinotopie (Villemur-sur- Tarn, 31), Mairie de Ramatuelle (83), Le Carré (Sainte Maxime, 83)

Publicités